Un complément précieux à la médecine conventionnelle

Avec Yamato®Gast, un médicament appartenant à la Médecine Traditionnelle Japonaise appelée Kampo. Mais qu'est-ce qui distingue la médecine Kampo ? Et quels sont les domaines d'application de la phytothérapie traditionnelle, encore peu connue en France mais très appréciée au Japon par les médecins et les patients?

La médecine Kampo: les origines

Kampo signifie "méthode chinoise ancienne" et fait donc référence à ses racines dans la médecine traditionnelle chinoise (MTC).

Aux 5ème et 6e siècles, les premières bases de la médecine Kampo ont été transmises au Japon par des moines médecins bouddhistes, où elle s'est développée au fil des siècles pour devenir une médecine indépendante. Au XVIIIe siècle, les 250 médicaments les plus efficaces et un nombre à peu près équivalent de formules ont été établis.

Après une période de repli à la fin du XIXe siècle, pendant laquelle la médecine au Japon s'est concentrée sur les méthodes occidentales et a établi un système de formation basé sur le modèle européen, la médecine campo n'a repris de l'importance qu'après la Seconde Guerre mondiale. En raison de son utilisation éprouvée au fil des siècles, la médecine Kampo a depuis lors été inclus dans la thérapie en tant que complément à la médecine occidentale.

La Médecine Kampo aujourd'hui : une partie de la médecine conventionnelle japonaise

La médecine moderne du Kampo se caractérise par l'utilisation de plantes médicinales d'Asie orientale de haute qualité et standardisées et jouit d'un statut élevé au Japon. Les médicaments traditionnels sont prescrits au Japon tout aussi naturellement que la médecine conventionnelle: Plus de 80% des médecins japonais prescrivent régulièrement des préparations de Kampo.

Le fait que la médecine Kampo fasse partie intégrante de la médecine orthodoxe au Japon se reflète également dans le fait qu'elle a été acceptée dans le programme d'enseignement médical de l'État en 2001.

Au Japon, les dépenses en matière de médicaments traditionnels – connus sous le nom de « Kampo » – s’élevaient en 2006 à un peu plus d’1 milliard $ US.

Large champ d'application

Aujourd'hui, environ 150 médicaments Kampo sont inclus dans le système national d'assurance maladie au Japon - auxquels s'ajoutent environ 210 prescriptions en vente libre qui sont utilisées régulièrement. Le spectre des patients est large - des nourrissons aux patients gériatriques. L'accent est mis, par exemple, sur les thérapies pour les maladies auto-immunes, les allergies, les angiopathies diabétiques ou les maladies du tractus gastro-intestinal.

À la France où les préparations à base d’herbes sont plutôt considérés comme des alicaments et non des médicaments, ne bénéficient donc pas du même statut qu'au Japon.

Par exemple, le Yamato®Gast, qui a été récemment introduit en Allemagne, soulage les troubles gastro-intestinaux légers tels que la perte d'appétit, les malaises, les ballonnements et les flatulences. Il est basé sur la recette traditionnelle du Rikkunshito, fabriqué à partir de huit plantes médicinales d'Asie de l'Est qui sont utilisées au Japon depuis des siècles pour traiter les troubles gastro-intestinaux.

Le spectre d'action de la formulation totale de huit plantes individuelles, dont certaines sont également connues en Occident, repose sur plusieurs mécanismes principaux. Les ingrédients:

  • apaisent l'estomac
  • facilitent la digestion
  • aident contre les nausées
  • protègent la muqueuse gastrique
  • agissent comme anti-inflammatoire et antioxydant
Qu'en pensez-vous?
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0